F comme...Femme de Chambre - Challenge AZ 2015

Publié le par Juloz

F comme...Femme de Chambre - Challenge AZ 2015

comme...Femme de Chambre

Non, je ne parlerai pas de Nafissatou Diallo ^^ !
J'ai dans mon arbre généalogique une tante à la 5ème génération, la soeur de mon AAAGP Florent Auguste AUDENET, né en 1836, qui était, selon la légende familiale, femme de chambre à la cour du Tsar de Russie, Alexandre II !


Elle s'appelle Louise AUDENET, née le 29 juin 1835 à l'époque sur la commune de Saint Etienne-Extra, située aux portes sud de Tours, et qui a été annexée par cette dernière en 1845.
 

cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir

On trouve ensuite sa trace dans le recensement de 1836 avec ses parents :
Son père Florent Auguste AUDENET né le 30 octobre 1807 à Tours, a fait plusieurs métiers dont gagiste, journalier, voiturier et cabaretier.
Sa mère, Louise Françoise RENDON, née le 17 mai 1799 à Villedieu le Château dans le Loir et Cher, a été cuisinière puis revendeuse
.

cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir

On perd ensuite sa trace pendant quelques années, mais deux documents, conservés précieusement et qui ont miraculeusement échappé aux tragiques évènements familiaux (voir ici), nous apportent des informations très intéressantes.
Le premier est un passeport pour CHARKOFF en Russie, daté du 08 octobre 1863 et rédigé en français :

On découvre sur le document en français un signalement complet de Louise, chose rare pour l'époque concernant une femme car les seules descriptions que l'on connaisse étaient pour les hommes uniquement, lors de leur Service Militaire, sur les Registres Matricules.
Elle a alors 27 ans :
Taille : 1m53
Cheveux : noirs
Front : rond
Sourcils : noirs
Yeux : noirs
Nez : moyen
Bouche : moyenne
Menton : rond
Visage : ovale
Teint : coloré

Il y est indiqué qu'elle est bien femme de chambre, résidant à Paris à l'Hôtel des Trois Empereurs Rue de Rivoli.
J'ai retrouvé la trace de cet hôtel sur le net :


Cet hôtel était très apprécié des riches familles russes et il se peut que l'une d'elles ait proposé à Louise d'aller travailler en Russie même...

Le deuxième document est en russe et il est daté d'avril 1866 :

Je l'ai fait traduire par une amie russophone :

"Sur les ordres de Sa Majesté l’Empereur de Russie Alexandre Nikolaevich, ce document vous fait savoir que la française Louise Audenet, par sa propre volonté, avec le droit de retour en Russie, se rend à Paris.
Ce passeport lui est délivré pour cette raison et ne sera plus valide dans 3 mois pour voyager à l’étranger.
Ce passeport est délivré par le gouverneur général de Kharkoff. (sceau de l’Empereur)
A Kharkoff, le ?? avril 1866."


J'ai cherché CHARKOFF ou KHARKOFF en Russie sur google : il s'agit maintenant de la ville de KHARKIV située en Ukraine => Kharkov (en russe : Харьков) ou Kharkiv (en ukrainien : Харкiв).
C'est maintenant un des plus importants centres industriels, culturels, scientifiques et universitaires d’Ukraine.
Au XIXème siècle, la ville devait ressembler à ça :

cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir

Rien n'est sûr que la famille impériale ait habité dans cette ville, donc dire que Louise était femme de chambre en Russie, ok.
Mais dire que c'était à la cour du Tsar, on peut en douter...Elle a pu être au service d'une riche famille, liée d'une façon ou d'une autre à Alexandre II...Cependant j'adore la légende familiale et je rêve que cela ait été le cas !

 

Au verso du document en russe, un autre texte apparait :

 

Il se traduit par : "N’est pas valable en Russie, et sur présentation de ce passeport, est délivrée une attestation russe pour permettre de se rendre à l’étranger.
Kharkoff, le 13 décembre 1863, par le Gouverneur civil de Kharkoff."

Il est donc clair qu'elle s'est rendue en octobre 1863 en Russie, puis est revenue en France en décembre de la même année. Le document russe indique un retour en France en 1866 donc il nous manque un autre passeport vers la Russie après 1863 mais on peut supposer qu'elle y est bien retournée.


Ensuite on perd encore sa trace pendant de nombreuses années jusqu'à ce qu'on la retrouve pour son mariage, tardif, le 25 novembre 1887 à TOURS avec François Jean LERAT, né le 23 septembre 1841 à DOULON (commune rattachée ensuite à NANTES), layetier emballeur (c'est à dire fabricant de coffres en bois). Lui a 46 ans, elle en a 51. Il s'agit pour lui d'un second mariage.
 

cliquez pour agrandircliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir

Le recensement de 1891 à Tours confirme que Louise y habite toujours, mais sans son nouveau mari, alors qu'elle porte toujours son nom à lui :

cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir

Mystère concernant monsieur LERAT... J'ai effectué des recherches sur son éventuel décès à Tours ou à Nantes avant cette date mais je n'ai rien trouvé sur les registres, à part les enfants LERAT de son 1er mariage.

Louise AUDENET vivra quand même jusqu'en 1914 à Tours où elle s'éteint le 07 février à l'Hôpital Général.

cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir

C'est mon AAGP Auguste AUDENET (son neveu à elle) qui déclare son décès en mairie.
C'est lui aussi qui récupèrera les magnifiques robes de tante Louise, qu'essayeront dans les années 20 mon AGM Alice ARNAULT et sa belle-soeur Renée AUDENET :

 

L'homme barbu est mon AGP André AUDENET, déguisé pour l'occasion ! - Archives personnelles (cliquez pour agrandir)L'homme barbu est mon AGP André AUDENET, déguisé pour l'occasion ! - Archives personnelles (cliquez pour agrandir)

L'homme barbu est mon AGP André AUDENET, déguisé pour l'occasion ! - Archives personnelles (cliquez pour agrandir)

Quelques 20 ans plus tard, ma grand-mère et sa soeur retrouveront les robes de tante Louise et les essayeront à leur tour ! :

Archives personnelles - cliquez pour agrandir

Archives personnelles - cliquez pour agrandir

Mais au lendemain de la guerre, ces précieux habits ont disparu ! Peut-être ont-ils été vendus ou simplement jetés ?...Personne dans la famille ne le sait, du moins parmi les anciens dont la petite soeur de ma grand-mère, qui est encore en vie et qui habite toujours la belle ville de Tours.
La qualité de ces robes ne fait aucun doute : ce n'était pas une femme de chambre ordinaire et elle a dû servir une riche famille.
Je rêve que ce fut effectivement la famille impériale russe !
Ne restent que ces photos, derniers souvenirs d'une tante voyageuse et mystérieuse.

A lundi pour la lettre "G" ! ;-)
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Marc HIDIER 06/06/2015 18:28

Article extrêmement bien documenté § bravo !

Juloz 07/06/2015 22:58

Merci Jean-Marc ! Le must aurait été de retrouver ces fameuses robes... A très bientôt sur ce blog ;-)

Diane 06/06/2015 14:03

Article fascinant, vraiment! J'adore!

Juloz 06/06/2015 18:42

Merciiiii Diane ;-) !

Guillaume 06/06/2015 12:09

Un des meilleurs article du jour selon moi ! Histoire exceptionnelle... Moi qui part sur les traces d'un grand oncle parti en Californie, votre histoire me fascine également... Entre l'article d'hier et celui d'aujourd'hui, je vais finir par mettre le blog dans mes favoris :)
A bientôt,

Guillaume

Juloz 06/06/2015 18:41

Merci Guillaume ;-) ! Je pense que mes prochains billets du Challenge AZ vous feront autant plaisir !

Marion 06/06/2015 10:31

Je découvre ton blog!
Quelle chance de découvrir ce type de documents! :)
Bonne continuation pour le reste du challenge!
Marion

Juloz 06/06/2015 18:40

Merci Marion ;-) !