L comme...Lusignan - Challenge AZ 2015

Publié le par Juloz

L comme...Lusignan - Challenge AZ 2015

comme...Lusignan

Comme indiqué dans mon billet de blog sur les Carolingiens dans le cadre du #Challenge AZ, j'ai pu remonter dans ma génalogie jusqu'à Jeanne de LEZAY, mariée à Jean de BIRON en secondes noces, qui me connecte directement avec la puissante famille des LUSIGNAN, une des plus anciennes et des plus illustres familles nobles qui a régné sur la région du Poitou et des environs pendant de nombreuses années.

Voici le blason principal de cette famille :


Burelé d'argent et d'azur de dix pièces

Le nombre de burelles varie entre 8 et 10 mais je trouve celui-ci plus harmonieux.

Selon la légende, les Lusignan descenderaient de la fée Mélusine, qu'ils appellent « Mère Lusigne » (la mère des Lusignan), et de son mari Raymond (ou Raymondin en poitevin). Ce dernier, neveu du comte Aymar de POITIERS et fils du comte de Forez, fait la rencontre de cette femme qui lui promet fortune, puissance et une riche descendance à condition de l'épouser. De plus, elle lui fait jurer de ne jamais chercher à la voir le samedi.
Magicienne, bâtisseuse, Mélusine fait surgir de nombreux châteaux : Lusignan, Mervent, Vouvant, Parthenay, Melle, Pouzauges, Tiffauges... Un jour, Raymondin, trop curieux, trahit sa promesse et découvre sa femme transformée en sirène.

Trahie, Mélusine s’envole par la fenêtre sous forme d’un gigantesque serpent, pour errer sans fin dans les airs en poussant des cris déchirants, venant ensuite hanter les ruines de ses constructions.

Alphonse Comte de POITIERS provoque au XIIIe siècle l'éclatement des domaines de Lusignan en plusieurs branches :

- Lusignan-Lezay (dont je descends)
- Lusignan-Vouvant
- Lusignan-Cognac
- Lusignan-Jarnac (également comtes d'Eu)
- Lusignan de Chypre
- La branche principale conserve Lusignan et le comté de la Marche.


Alors que cette dernière se taillait une presque principauté dans le royaume en profitant des dissensions entre la France et l'Angleterre, préludes à la guerre de Cent Ans, les autres branches conquéraient des royaumes lors des Croisades et tiendraient le dernier des royaumes latins d’Orient, Chypre, presque jusqu’à sa chute.
Parmi ces croisés, on retrouve un Guy de LUSIGNAN, marié en 1180 à Sybille de JERUSALEM et qui devient le dernier Roi de Jérusalem de 1186 à 1192 suite à la mort de Baudoin Le Lépreux. Il devint Roi de Chypre de 1192 à 1194, fondant une
nouvelle dynastie ayant autorité sur des Latins, des Grecs ou même des Syriens pendant presque 400 ans !


Ecartelé, en 1 d'argent, à la croix potencée d'or, cantonnée de quatre croisettes du même, en 2 burelé d'argent et d'azur de huit pièces, au lion de gueules, armé, lampassé et couronné d'or, brochant sur le tout, en 3 d'or au lion de gueules, armé, lampassé et couronné d'azur et en 4 d'argent au lion de gueules, armé, lampassé et couronné d'or.

Armoiries des rois Lusignan de Chypre après 1393
associant Jérusalem, Lusignan, Chypre et Arménie
.


Ces rois Lusignan surent donner à l'île, aux XIIIe et XIVe siècles, une prospérité remarquable, qui déclina après l'installation des Vénitiens en 1489 et la conquête ottomane de 1571.
Les personnages de Guy de Lusignan, Sybille et du roi lépreux sont présents dans "Kingdom of Heaven", film de Ridley Scott, sorti en 2005, que je ne me lasse pas de voir et revoir (en version longue svp) !

 

Ayant toujours aimé le Moyen Age, les croisades, les chevaliers, etc..., je ne savais pas à l'époque que j'étais lié d'une façon ou d'une autre aux Lusignan ! Je comprends mieux maintenant : c'est dans mes gènes !

 

cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir

Mélusine a souvent été confondue avec Eustache (de) CHABOT (1160-1229), dame de Mervent et Vouvant, épouse de Geoffroy 1er de LUSIGNAN (1155-1223). C'est elle et son fils qui ont construit le château de Vouvant et la Tour Mélusine.

Village de Vouvant en Vendée

Les "Lettres patentes de Louis XIV datées du 06 décembre 1648, portant érection de la terre de Rohan en Duché Pairie en faveur de Monsieur de Chabot", indiquent que "toutes les maisons impériales, royales et souveraines de l'Europe d'où vient que les rois nos prédécesseurs, tant de la branche dite communément de Valois que celle de Bourbon, soit à cause de la dite alliance de Luxembourg, soit aussi parce que tous les Rois de France et toutes les branches royales, descendent médiatement d'une fille de Chabot qui fut Dame Eustache, femme de Geoffroy de Lusignan. ».
Cela ferait de Vouvant, par Eustache Chabot, le berceau des familles royales françaises.

Je m'intéresse plus particulièrement à son fils, Geoffroy de LUSIGNAN dit "la Grand'dent"dont
je suis (serais) un descendant à la 21e génération d'un cousin issu de germains ^^.

Par un pur hasard que fait la vie, mon père a été muté dans les années 70 de Tours vers le sud Vendée où je suis donc né. Cette ancienne province du Poitou était le fief des Lusignan, donc ce personnage et la légende de Mélusine ne m'étaient pas inconnus. On en parlait parfois à l'école et je voyais souvent ce nom dans les brochures touristiques locales.


Né vers 1198 et décédé en 1249, il est surnommé ainsi car une dent sortait de sa machoire inférieure. François Rabelais, séjournant un temps dans la région de FONTENAY LE COMTE, s'en inspira pour un ascendant de son terrible "Pantagruel".
En 1225, par convoitise et jalousie envers les moines de Maillezais et ayant appris que son frère Fromont y était devenu moine, il s'arma, galopa jusqu'à l'abbaye, y entra avec son épée. Il y mit le feu après en avoir fait fermer les portes, non sans avoir adressé aux moines (que Jean d'Arras rapporte ainsi) : 
"Comment ! Ribaulx moynes, qui vous a donné le hardement d'avoir enchanté mon frère tant que par vostre faulse cautele vous l'avez fait devenir moine ? Par les dens Dieu, mal le penstates, vous en buvrez a un mauvais hannap !" (Louis Stouff, Mélusine, roman du XIVème siècle , par Jean d'Arras, Dijon, 1932, pages 250 et 251)

Il tue ainsi de nombreux moines dont son propre frère. Excommunié par le Pape Grégoire IX, il part à Rome implorer son pardon et promet de reconstruire l'abbaye ravagée.

Fondée vers 980 par Emma de BLOIS (ou d'AQUITAINE) l'Abbaye de MAILLEZAIS fut construite sur les ruines d'une ancienne basilique détruite par les Normands. La princesse la consacra à Saint Pierre et y établit une communauté d'hommes soumis à la règle de Saint Benoît. Guillaume V, duc d'Aquitaine voulut y terminer ses jours, et plusieurs de ses successeurs y furent enterrés.
L'église abbatiale est devenue une cathédrale en 1317 mais est en ruines de nos jours. En effet, longtemps laissée à l'abandon, l'ancienne cathédrale est vendue comme bien national durant la Révolution pour servir de carrière de pierre.

Enfant, j'allais souvent visiter cette abbaye perdue dans le marais Poitevin avec ma famille sans connaître toute cette histoire ! Emma de BLOIS est la soeur d'Eudes 1er de BLOIS, mon sosa 319 293 450 !!!

Geoffroy la Grand'dent signe à Spolette un traîté qui règle tous ses différends avec l'abbaye de Maillezais, et, le 15 juillet 1232, reçoit l'absolution du Pape. Par la suite, il accompagna Saint Louis, Roi de France, à la première croisade. Il fut inhumé à Vouvant.

Pour plus d'infos :
- Arbre généalogique des Lusignan

- Armorial de la maison de Lusignan
- Site de la commune de Maillezais

A demain pour la lettre "M" ! ;-)
 

Commenter cet article

D'ors et d'arts 14/06/2015 18:58

En prime un vers de Gerard de Nerval - El desdichado

Suis-je Amour ou Phébus ? Lusignan ou Biron ?

Juloz 14/06/2015 20:29

Cool ! Je ne connaissais pas celui-là !
Mais moi, je suis Lusignan ET Biron ;-)
Merci pour le partage !

Frantztztz 13/06/2015 13:12

Nous sommes donc cousins puisque je descend de cette famille par la branche de la Marche et la branche de Chypre ! :)

Juloz 13/06/2015 13:36

Bonjour monseigneur cousin ;-)