J comme Judocus et Jaquine - Challenge AZ 2016

Publié le par Juloz

J comme Judocus et Jaquine - Challenge AZ 2016

JUDOCUS
Drôle de prénom, non ? C'est pourtant celui de mon ancêtre à la 9ème génération, Judocus VAN ACKER, né fin XVIIe-début XVIIIe siècle entre Courtrai et Gand dans l'actuelle Belgique.

1609 - Carte du comté de Flandre par Matthias Quad et Johannes Bussemacher - cliquez pour agrandir

1609 - Carte du comté de Flandre par Matthias Quad et Johannes Bussemacher - cliquez pour agrandir

Généanet nous montre bien que ce prénom, très à la mode dans l'Ancien Régime, est tombé en désuétude depuis le début du XXe siècle :

Source : Généanet

Source : Généanet

Encore plus marrant, mon Judocus s'est marié avec une Judoca, de son nom PEERS !
Judocus/Judoca, qui l'eût cru ?

Dans le Hainaut, on rencontre souvent ces prénoms (comme Jacoba et Jacobus). La traduction varie suivant les paroisses : Judoca pour Jacqueline ou Josse dont le féminin usuel est "Jossine".
Wikipedia nous apprend que "Josse" est la forme populaire du nom savant d'origine bretonne Jodocus, Judocus (avec une désinence latinisée), Jodoce et Judoce, également latinisé en Judocius, nom basé sur la racine celtique jud- ou iud- signifiant "combattant, chef, seigneur".
Il existe de nombreuses variantes patronymiques, basées sur des formes anciennes et régionales du prénom, ainsi que sur de nombreux diminutifs comme :
- Jos, Joisse, Jousse, Josset 
- forme flamande : Joos
- forme suisse alémanique: Jost
- diminutif breton : Jossic 
- forme anglaise : Joyce, prénom mixte et nom issu de la variante française Joisse (jadis aussi Joysse, Joyce).

Saint Josse, fils de Judhaël, roi de Domnonée, a vécu au VIIe siècle, à la fois en Bretagne (où on le connaît aussi sous les noms de Judoc et Uzec) et dans le nord de la France, d'où son utilisation comme prénom.
 

L'autre prénom d'aujourd'hui : JAQUINE
Nous retrouvons ici mon aïeule à la 10ème génération Jaquine PELTIER, décédée le 05 avril 1705 dans la paroisse de Montreuil le Henri, située entre Le Mans et Vendôme, actuellement dans la Sarthe :

 

Acte de sépulture de Jaquine PELTIER le 05 avril 1705 à Montreuil le Henri - Sources : AD 72

Acte de sépulture de Jaquine PELTIER le 05 avril 1705 à Montreuil le Henri - Sources : AD 72

On sait que c'est une des nombreuses variantes de "Jacques", nom de Jacques de Zébédée ou Jacques le Majeur (saint Jacques), Juif de Galilée et l'un des douze apôtres de Jésus Christ.
Grâce à Généanet, on peut voir que ce prénom est usuel aux XVIIe et XVIIIe siècle, mais qu'il décroit jusqu'à pratiquement disparaître au début du XIXe :

Source : Généanet

Source : Généanet

A noter qu'au fil de ces siècles, son utilisation en France est principalement centralisée sur l'ancienne province du Maine.

Allez, pour finir, un autre truc rigolo :
après mon JUDOCUS et sa JUDOCA, ma JAQUINE s'est mariée à JAQUE (voir acte plus haut) !

A lundi pour la lettre "K" !
;-)

 

Commenter cet article