P comme Prisque et Pétronille - Challenge AZ 2016

Publié le par Juloz

P comme Prisque et Pétronille - Challenge AZ 2016

Ce samedi, je vous propose : PRISQUE
Ce prénom, qu'on retrouve au XVIIe siècle jusqu'à la fin du XVIIIe, est porté par Prisque CAILLEAU, mon aïeule à la 8ème génération (sosa 331).
J'ai pu trouver sa trace lors de la naissance de sa fille Marie FOUQUERAY, née en 1770 à Savigné sur Lathan, en Touraine :

 

Extrait de l'acte de baptème de Marie FOUQUERAY le 15 mai 1770 à Savigné sur Lathan - Source : AD 37

Extrait de l'acte de baptème de Marie FOUQUERAY le 15 mai 1770 à Savigné sur Lathan - Source : AD 37

Le nom vient de Prisca la Romaine ou Santa Prisca (Sainte Prisca) ou Priscilla (du latin priscus ("modestie") qui était, selon la tradition catholique qui voit en elle une sainte, une jeune romaine, femme de Aquila et martyrisée sous l'empereur Claude au Ier siècle.


Source : wikipedia

Selon la tradition, Prisca est la première Sainte de l'Occident à témoigner de sa foi dans le Christ par le martyr.

L'autre prénom du jour : PETRONILLE
Il me tient à coeur car il s'agit de celui de mon AAGM (sosa 33) dont j'ai déjà parlé l'année dernière lors de mon premier Challenge AZ (=> clic).
Il s'agit là aussi d'une sainte, Aurelia Petronilla, personnage vénéré comme vierge et martyre par la plupart des églises chrétiennes.
Elle aurait été convertie par l'apôtre Pierre à Rome et était probablement un membre de la famille flavienne, descendante de Titus Flavius Petro.


Source : wikipedia

Morte à la fin du 1er siècle, on l'enterra sur le chemin d'Ardée, et, à l'endroit où elle reposait, on bâtit plus tard une église si vénérée des fidèles que le pape Grégoire III y établit une station.
Les restes de sainte Pétronille furent ensuite transportés, par les soins du pape Paul 1er, dans l'église de Saint-Pierre au Vatican.
Cette sainte eut aussi de nombreuses chapelles en France dès les premiers temps de la monarchie. Philippe le Bel créa, sous l'invocation de sainte Perrine, un couvent de chanoinesses près de Compiègne, et il existe encore de nos jours à Paris un hôpital Sainte-Perine,
établissement qui prend en charge des patients gériatriques, notamment ceux atteints de troubles cognitifs.
L’hôpital Sainte-Périne, Chardon-Lagache, Rossini appartient aux hôpitaux universitaires Paris Ile de France Ouest.

Bon week-end et à lundi pour la lettre "Q" !
;-)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Michel Girardot 18/06/2016 10:34

priscus signifie "ancien" en latin.