S comme Symphorien et Sarrasine - Challenge AZ 2016

Publié le par Juloz

S comme Symphorien et Sarrasine - Challenge AZ 2016

SYMPHORIEN

Drôle de prénom et rare dans nos contrées de nos jours !

Source : généanet

Source : généanet

Du grec "sun" = "avec, ensemble" et "phorein" = "porter", Symphorien François CORNILLAULT (ou CORNILLAUX/EAU) est mon sosa 140, l'AGP de mon AAGM Léonie COUSTY, né en 1767 à Fondettes en Touraine.

 

Extrait de l'acte de baptême de Symphorien CORNILLAUT le 24 novembre 1767 à Fondettes - Source : AD 37

Extrait de l'acte de baptême de Symphorien CORNILLAUT le 24 novembre 1767 à Fondettes - Source : AD 37

Le prénom est assez courant sur cette paroisse puisque l'église consacrée est celle de...St Symphorien ! (ça aide)


Eglise St Symphorien à Fondettes - source : wikipedia

Cultivateur, mon Symphorien se mariera pendant la Convention en janvier 1795 avec Marie BEZARD, fille de vigneron comme lui, à...St Symphorien (!), commune rattachée en 1964 à la ville de Tours. Leur fils François qui naîtra à Fondettes en 1808, sera quant à lui armurier/maréchal-ferant. Pour ce dernier, je n'ai toujours pas trouvé son acte de décès...(si vous avez des tuyaux).

 

Autre prénom du jour : SARRASINE

Il s'agit de Sarrasine (ou Saracena) de LEZAY, mariée à Hugues VII, un de mes ascendants de la famille des LUSIGNAN, ancienne famille noble du Poitou.
Elle serait née à Erevan en Arménie vers 1067 et décédée vers 1144, mais on trouve aussi sur le net une autre filiation par Jocelyn de LEZAY et d'Aénor d'AULNAY.
Ce prénom fait tout de suite penser aux "sarrasins", nom donné aux peuples de confession musulmane qui ont envahi les terres carolingiennes entre 830 et 990.
Le terme sarrasin pourrait provenir du grec "Σαρακηνός" (Sarakênos) issu de l’arabe "charqiyyīn" = "de l’Est", qui était peut-être le nom d’une tribu d’Arabes du IIe siècle à l’époque de Ptolémée.
L'Arménie, alors faisant partie de l'Empire byzantin (chrétien orthodoxe), est bien à l'Est du Poitou et de l'Europe ! N'oublions pas qu'on est pendant la période des croisades :


Carte de la Première Croisade 1096-1099 - source : wikipedia


"Sarakênos" et "Sarakênoi" ont donné en bas latin "Sarracenus" et "Sarraceni".


Plus près de nous, "Sarrasine" est une nouvelle d’Honoré de Balzac, publiée pour la première fois dans La Revue de Paris en 1830 et reprise en volume en 1831 dans le tome II des "Romans et Contes philosophiques". La nouvelle est ensuite incluse dans les Scènes de la vie parisienne de "La Comédie humaine".

A demain pour la lettre "T" !
;-)

 

Commenter cet article