V comme...Vive Monsieur le Maire ! / Challenge AZ 2017

Publié le par Juloz

V comme...Vive Monsieur le Maire ! / Challenge AZ 2017

Pour la trouvaille du jour, retour à Leugny dans le nord Poitou !
La Révolution française a eu lieu, avec la prise de la Bastille le 14 juillet 1789 et surtout, la monarchie a été abolie par la Convention Nationale le 21 septembre 1792 :

Dorénavant, les registres paroissiaux seront supprimés et remplacés par les des registres d'Etat Civil laïcs pour les naissances, mariages et décès (avec un moment les divorces lorsqu'ils étaient acceptés, jusqu'à ce que le Code Civil de Napoléon 1er les suppriment), tenus par un Officier d'Etat Civil à la mairie.
La commune de Leugny va évidemment suivre cette transformation. Les anciennes provinces disparaissent, dont le Poitou qui se trouve divisé en 3 départements ; la Vendée, les Deux-Sèvres et la Vienne, ce dernier où se retrouve alors Leugny.
Aussi, avec la Constitution civile du clergé votée en juillet 1790, l'Eglise française est alors réorganisée. 
On imagine alors que le curé FERRAND a dû quitter ses fonctions et qu'il est devenu un simple citoyen puisqu'il va vivre un grand moment dans sa vie, le 4 novembre 1792 :

Transcription :
"Cejourdui quatre novembre mille sept cent quatre vingt douze, nous soussignés maire, officiers municipaux de la paroisse de Leugny sur Creuse, sur la réquisition du procureur de la commune, en éxécution de la loi qui détermine le mode de constater l'état civil des citoyens, donnée à Paris le vingt septembre dernier, avons clos et arrêtés les registres de cette paroisse pour l"année courante, concernant les actes de baptêmes, mariages et sépultures, lesquels actes, au voeu de la loi, seront reçus désormais par l'officier public de la paroisse, lequel à cet effet a été nommé ce matin à l'issue de notre messe paroissialle à la pluralité absolue des suffrages et même d'un consentement unanime de tous les habitants citoyens actifs assemblés ad hoc dans les formes de tout quoi avons dressé plus au long notre procès verbal sur les registres ordinaires de la municipalité.
A Leugny sur Creuse les jour et an que dessus
Moque maire
Bernier procureur de la commune
Ferrand secrétaire
"


Suit alors, après cette rédaction du procès-verbal sur les registres, le premier acte d'état civil (le décès de François MOUNIER) rédigé par l'officier public...FERRAND !

Quelques années plus tard, un acte du 6 prairial an 8 (26 mai 1800) nous fait alors la joie de savoir que notre ancien curé a été nommé...maire de Leugny le 21 germinal an 8 (11 avril 1800) par le Préfet du département de la Vienne !

Quelques actes plus tard, en Nivôse an 9 (janvier 1801), on connait enfin le prénom de notre ex-curé devenu maire :

Jean-Jacques Cyr ! Quel prénom !
Ça ferait un super nom d'écrivain historique, ça ! 

J'ai pu retrouver la trace de notre cher curé dans Généanet grâce à son prénom : il existe une archive le concernant dans la série G des Archives Départementales d'Indre-et-Loire, celle consacrée au clergé séculier :

Si une âme charitable veut bien voir ce que contient ce carton... :-)

Il y a certainement encore beaucoup de choses à découvrir dans les registres de Leugny, notamment avant l'arrivée dans le village du curé FERRAND !
Je n'ai pas encore eu le temps de vérifier combien de temps il est resté maire de la commune de Leugny, ni de connaître sa date de décès et son lieu de sépulture, mes recherches personnelles s'arrêtant alors pour moi dans ces années du début du XIXe siècle.
En tout cas, un grand MERCI à lui de nous avoir fait voyager dans son époque...et de m'avoir donné de la matière pour ce Challenge AZ 2017 !
Il ne sera pas oublié de sitôt.

A demain pour la lettre " W " !
;-)

Commenter cet article