Edouard Sempé, Vice-consul de France à Veracruz / épisode #4

Publié le par Juloz

[Édouard SEMPÉ, 34 ans, est nommé le 1er août 1869 chancelier substitué à Veracruz au Mexique par le Département des Affaires Étrangères de Napoléon III. Il était auparavant agent consulaire à Jicaltepec, petite colonie française installée plus au nord depuis plusieurs dizaines d'années - Ceci est sa correspondance avec Ernest BURDEL, alors Consul de France basé à Mexico]

Vera Cruz, le 10 7bre 1869

Monsieur,
Le paquebot français La Floride entré ce matin dans notre rade a apporté trois plis à votre adresse que je m'empresse d'acheminer à leur destination.
J'espère que les documents que vous m'aviez chargé de faire légaliser par m. Trowbridge vous seront parvenus avant le départ de l'extraordinaire.
Je vous prie de vouloir me donner les renseignements ci-après.
Ai-je droit au remboursement de mes frais de voyage pour moi et mon personnel, de Jicaltepec à Veracruz, voyage que j'ai dû forcément entreprendre pour me rendre à mon poste et qui par conséquent doit rentrer, ce me semble, dans la catégorie des frais de service ?
Ici, rien de nouveau, toujours beaucoup de misère et peu de mouvement.
Je suis assailli de demandes de rapatriement, mais comme j'ignore quelle est actuellement la latitude accordée à ce consulat touchant les concessions d'embarquement, j'ai cru devoir demander des instructions au Ministère. J'écris pour cela à Paris par le paquebot du 13.
Quand je dis moi, il est sous-entendu que c'est m. Trowbridge. Je me permets de me placer en scène parce que m. Trowbridge qui ne sait pas le moindre mot de français ni d'espagnol, ne fait simplement qu'apposer sa signature au bas des actes que je lui présente.
Veuillez agréer Monsieur, l'expression de mon dévouement et de ma considération la plus distinguée.

Édouard Sempé

 

Source : Centre des Archives Diplomatiques de Nantes - Ministère des Affaires Étrangères / cote 432 PO/1/124

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article