L comme Le 20ème jour de la Guerre - [Hommage à Julien Levet]

Publié le par Juloz

Julien LEVET est l'époux de la petite-fille de mon arrière-arrière grand-tante :

Il naît le 21 février 1885 dans le 10e arrondissement de Paris, fils de Julien LEVET, polisseur/doreur en métaux originaire du Petit-Bornand en Haute-Savoie, et d'Honorine Angelle CHEVALIER, une brunisseuse née à Loches en Touraine.
Ses parents s'étant mariés le 29 octobre 1864 à Paris, Julien n'est pas l'aîné de leurs enfants puisque sont nés avant lui Emile Gabriel en 1866 (décédé à 19 ans en 1886) et Marie Jeanne Gabrielle en 1874.
Les parents ont tous les deux 44 ans quand naît Julien :

Archives de Paris

Le 02 novembre 1889, sa mère Honorine Angelle décède à son domicile au 25 rue des Trois Couronnes. Elle avait 48 ans..

Archives de Paris

Julien a 4 ans...
Il passera donc son enfance sans avoir vraiment connu sa mère et apprend le métier de polisseur comme son père.
Ce dernier se remarie finalement le 09 juillet 1898 avec...sa propre nièce Julie Célestine VELLUT, née comme lui au Petit-Bornand.

Ils en profitent pour légitimer leurs deux filles, Suzanne Berthe née le 25 avril 1895 et Émilienne le 13 avril 1896.

Archives de Paris

En 1906, le jeune Julien effectue son service militaire dans le 91ème Régiment d’Infanterie. On en apprend alors un peu plus sur lui :
Cheveux et sourcils : noirs
Yeux : châtains
Front : découvert
Nez : gros
Bouche : moyenne
Menton : rond
Visage : plein
Taille : 1m54 (!)

Archives de Paris

Il est incorporé le 06 octobre 1906 et y reste jusqu'au 25 septembre 1908, date à laquelle il est envoyé en congé. Quelques jours plus tard, le 1er octobre, il passe dans la réserve du 45ème Régiment d'Infanterie, alors basé à Laon.

Il y effectue une période d'exercices du 30 août au 21 septembre 1911.

On ne sait pas quand il rencontre Jeanne PAILLÉ, une couturière née à Tours. En tout cas, il se marie avec elle le 25 octobre 1913 à la mairie du 10e arrondissement.
Elle a 26 ans, lui, 28 :

Archives de Paris

Le 22 février 1914, le père de Julien meurt à 72 ans. C'est lui qui déclare le décès à l'État Civil :

Archives de Paris

Le 16 mai 1914, une petite Marcelle Marie Angèle LEVET voit le jour, fille de Jeanne et Julien.
Le 11 juillet 1914, ces derniers font certainement partie des invités au mariage de la demi-sœur de Julien, Suzanne avec Henri Marie LEVASSEUR, un ciseleur parisien, veuf et résidant à Montreuil.


Le 1er août 1914, c'est l'ordre de mobilisation générale !
Le 04 août, Julien intègre le 245ème Régiment d'Infanterie qui se met en marche pour le front 6 jours plus tard :

Mémoire des Hommes - Ministère des Armées

Ils arrivent près de la frontière belge et la franchissent pour s'approcher de Willerzie.


Journal de marche et des opérations du 245ème Régiment d'Infanterie, le 23 août 1914 :

Mémoire des Hommes - Ministère des Armées

Le 24 août : 

Mémoire des Hommes - Ministère des Armées

Willerzie est incendié par les Allemands peu après le départ du 245ème.
Ils mettent le feu au village tandis que tous les habitants sont réunis dès 05h30 auprès des canons, les hommes séparés des femmes.
Si seulement deux habitants sont tués, 120 maisons sur 122 sont incendiées, ainsi que l’église et les deux écoles, tandis que périssent dans les flammes 165 bovins et 75 chevaux. La plupart des archives brûlent également avec les bâtiments communaux (Schmitz & N. Nieuwland, L’invasion allemande dans les provinces de Namur et de Luxembourg, 4e partie Le combat de Dinant, 1921, pp 70-80).

Julien LEVET a donc disparu lors de cette violente attaque allemande du 23 août.
Son corps, comme beaucoup, ne sera jamais retrouvé...

Archives de Paris

Sa fiche de registre matricule nous informe également de la date officielle de son décès :

Archives de Paris

Mourir 20 jours seulement après le début des hostilités...Triste sort !
Il avait 29 ans...

Qu'est-il arrivé aux membres de la famille de Julien ?
Émilienne LEVET, sa demi-sœur, décède à l'âge de 23 ans le 11 mai 1919 au domicile de sa mère :

Archives de Paris

Suzanne Berthe LEVET ép. LEVASSEUR décèdera quant à elle le 12 février 1954 à Montreuil.
Leur mère, Julie Célestine VELLUT, meurt à une date inconnue de moi pour l'instant.
Marie Jeanne Gabrielle LEVET, la sœur de Julien, s'était mariée le 28 mai 1898 à Paris 11e avec Émile Louis LE LANDAIS, un ciseleur parisien né de père inconnu.
Je ne connais pas le décès de Marie mais j'ai trouvé celui d'Émile, le 06 mars 1964 à Montfermeil.

Quant à Marcelle Marie Angèle, la fille de Julien et Jeanne, elle s'est mariée avec Daniel DUBOIS (sans plus de précisions).
Il se peut qu'elle ait eu une descendance...

Signature de Julien LEVET le 22 février 1914 sur l'acte de décès de son père

 

Publié dans ChallengeAZ

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article