Blason de la famille Sempé

Publié le par Juloz

Tout d'abord, bonne année 2018 à toutes et à tous ! J'espère que vos réveillons de Noël et de la St Sylvestre ont été superbes !

Vous avez pu constater dans mon précédent billet (le dernier de 2017) que je transférais la correspondance d'Édouard SEMPÉ sur un blog qui lui est désormais exclusivement consacré : 

http://edouard-sempe.over-blog.com/

Après 50 publications, j'ai pu effectivement constater un intérêt certain de mes lecteurs pour ce personnage haut en couleurs qu'est Édouard. Je m'étais dit que ce chiffre de 50 billets serait un bon indicateur de lecture et qu'au-delà, si l'audience suivait, je créerai un deuxième blog. De plus, la date tombait pile-poil pour les fêtes de fin d'année !
Je vais donc pouvoir revenir aux bases de ce blog, c'est à dire les recherches généalogiques et tout ce qui s'y approche.

Aujourd'hui, je vous propose de rester un tout petit peu avec la famille SEMPÉ car j'ai pu retrouver ses armoiries.

J'ai d'abord créé un arbre généalogique pour notre Édouard préféré (cliquez ici).
Le père d'Édouard, prénommé Pierre, était notaire royal, marié à Josèphe (de) POINTIS, fille d'un percepteur local. Son propre père, Pierre Jean SEMPÉ, était de condition plus modeste car il était charpentier. Ces SEMPÉ étaient tous implantés dans le village de Lembeye dont voici les armoiries :

Situé à une trentaine de nos kilomètres au nord-est de Pau, Lembeye fut autrefois une cité importante du Béarn, ravagée et pillée plusieurs fois. En 1569, en pleine Guerre de religions, l'armée catholique de Catherine de Médicis mit un terme définitif à sa prospérité.
Ville de 1500 habitants environ au milieu du XIXe siècle, le village ne compte de nos jours qu'à peu près 800 âmes.
   
J'ai ensuite fait des recherches pour savoir s'il existait un blason des SEMPÉ dans cette ancienne province qu'est le Béarn.
J'ai d'abord cherché dans Gallica l'Armorial général de France dressé par Charles D'HOZIER, et notamment dans le volume III sur la province du Béarn.


Je retrouve les armoiries de Lembeye, mais elle sont bien différentes de celles actuelles :

Finalement, cette recherche reste infructueuse...

Alors me vient une idée : en tapant "SEMPÉ + Lembeye" dans google, je trouve alors un livre, "État présent de la noblesse française, contenant le dictionnaire de la noblesse contemporaine" (Antoine Bachelin-Deflorenne - 1873)... (clic)

...et cela m'amène sur cette page : 

La piste est bonne ! Même si le grand-père d'Édouard était charpentier, il était marié à une fille LABADIE, elle aussi issue d'une vieille famille noble basée à Lembeye.
Plus loin dans le texte, je lis ce passage : 

...avec ce qui suit : 

Je dessine alors ces armoiries :

...sauf que selon la règle héraldique, il n'est pas possible de poser métal sur métal ! Ici, le pal d'argent (la bande blanche) ne peut pas être posé sur l'or (le fond jaune). On appelle cela la "contrariété des métaux" : le blason est dit "à l'enquerre".
J'ai donc créé une version alternative où la bande serait d'azur (bleue), rappelant la même couleur dans la partie opposée du blason :

Le texte continue avec ce dernier paragraphe : 

Je dessine donc ces armoiries-là :

Après moult réflexions, je décide de choisir le premier pour identifier ma famille SEMPÉ dans mon arbre généalogique. Pourquoi ?
Parce qu'il est plus "parlant" que le second ! Non ?
Explication : on est en présence de deux vaches béarnaises qui rappellent celle qui est dessinée sur les armoiries de Lembeye. La lune fait également penser au croissant de gueules (rouge) posé sur ces mêmes armoiries.
Je décide même de garder la version avec la contrariété des métaux, histoire d'être un peu rebelle !
Et puis, ce n'est pas le seul blason avec cette différence : les armoiries de l'ancien royaume de Jérusalem est aussi à l'enquerre.

Par tradition, il est volontairement à l'enquerre pour mieux marquer le prestige tout particulier de ce royaume. Alors, pourquoi pas mon blason des SEMPÉ ?
Sur la version avec la chaudière d'or, cette dernière ne m'emballe pas vraiment, et les 3 pals de gueules sur fond d'or rappellent plus les armoiries du comté de Foix, dans l'Ariège...

Alors, oui, c'est complètement arbitraire ! Mais je pense que je ne suis pas loin de la vérité.

;-)

Publié dans Héraldique, Généalogie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article